Notre consultation citoyenne a démarré durant l’été 2018 et s’est poursuivie jusqu’au 1er trimestre 2019. Plusieurs centaines de personnes y ont répondu et ont contribué largement avec des propositions sur lesquelles nous reviendrons .

Les déplacements en ville ne posent pas de problèmes insurmontables selon les lensois consultés et ce , malgré les travaux du BHNS encore dans une phase active au moment de la consultation.

Ce qui les préoccupe ce n’est pas tant le déplacement que le stationnement en ville.

La phobie du parking payant existe bien , tous nous l’on dit et redit. Les contraintes sur savoir si l’on est dans une zone payante ou pas, avec horodateur ou en zone bleue ne satisfont pas nos concitoyens. Nous reviendrons sur le sujet du stationnement en ville prochainement.

le deplacement de votre domicile vers le centre-ville ou les autres quartiers est il facile

Malgré les travaux du BHNS les lensois ne ressentent pas tant de difficultés que cela pour leurs déplacements au sein de la ville de Lens

Il ne faut pas pour autant faire preuve de naïveté en la matière : de réels problèmes de flux de circulation persistent au sein de notre cité. Et les points noirs connus vont être renforcés avec le trafic du BHNS , de ses priorités différentes et des nombreux feux supplémentaires mis en place sur son parcours ….. Il ne fait pas bon être automobiliste ….

A ce propos, il apparaissait intéressant de se poser la question sur l’utilisation des différents modes de transport au sein de la cité :

quel est le moyen de transport quotidien utilisé pour vos déplacements sur Lens

Avec 6 % des sondés qui utilisent le bus aujourd’hui on mesure le grand écart à réaliser pour augmenter significativement la proportion d’utilisateurs dans le BHNS à 415 millions d’euros

Plus des deux tiers de la population utilise un véhicule pour ses déplacements.

20% des sondés se déplacent majoritairement à pied

Seuls 6 % des sondés utilisent le bus ! La solution BHNS à 415 M€ qui affiche l’ambition de doubler ses utilisateurs sur plusieurs années, devient un sujet cocasse si on regarde le coût moyen par utilisateur. Il n’est effectivement pas dénué de sens de se poser la question de la gratuité de ce service si l’on veut le rendre plus incontournable en terme d’utilisation par la population…. à condition que cela soit compatible avec les contraintes budgétaires bien entendu.

Il apparaît également nécessaire pour nos concitoyens de rendre la ville plus accessible pour les déplacements en vélo. A ce titre un renforcement significatif des pistes cyclables sera nécessaire pour l’avenir. A fortiori lorsque l’on constate la dangerosité pour les cyclistes des nouveaux axes concernés par le BHNS…

Bruno Ducastel – Agir Pour Lens –

Share and Enjoy !

0Shares
0 0 0